La vinification

Elle passe par une succession d’étapes menées avec précaution.

  • Le pressurage
    La proximité des vignes est un atout, car le pressurage se fait rapidement pour éviter l’oxydation des jus ou moûts.
    Le pressurage est doux, les jus extraits sont directement pompés en cuverie est refroidit par un système de thermo-régulation.

  • Le débourbage
    24 à 36 heures après le pressurage, le moût clair est séparé de ses impuretés ou bourbes (débris végétaux, pépins..) par l’opération de débourbage.

  • La fermentation alcoolique
    Les levures vont transformer le sucre en alcool et provoquer un dégagement de gaz carbonique.
    Le moût va donner naissance au vin.

  • Le soutirage
    Les levures ayant épuisé leur nourriture meurent et sédimentent au fond de la cuve.
    On procède alors au soutirage pour éliminer les lies.

  • La filtration
    Le vin reste sur lies fines jusqu'à la filtration.
    Ce procédé élimine les matières en suspension pour assurer au vin une bonne conservation.

  • La maturation
    Durant cette période, le vin, maintenu à l’abri de l’air, acquiert sa maturité et développe en fûts son arôme, sa typicité dont l’évolution est influencée de manière importante par le cépage, les conditions de maturation, l’art de vinifier et les terroirs…

  • La dernière filtration
    Elle rend le vin parfaitement limpide avant qu’il soit mis en bouteilles environ 5-6 mois après les vendanges.

Vous comprendrez tout ce que le vin servi dans votre verre demande de labeur, du travail de la vigne jusqu'à la mise en bouteille…

Vous l’apprécierez ainsi d’autant mieux !