Tourisme

L'Alsace

Aimeriez-vous connaître le profil du visiteur en Alsace ?

Il s’agit  d’une famille de curieux
 qui aime les activités nature,
 qui veut un grand choix d’activité,
 qui aime se retrouver pour de bons moments de fête ,
 et qui n’hésite pas à faire des détours à la découverte de l’insolite .

Mais…
 on dirait bien que ça vous ressemble !

Alors,  bienvenue en Alsace !

Voici quelques détours ....

Partez à l'assaut de l'histoire

La légende de Sainte Odile
Sainte Odile fille de duc d'Alsace, née aveugle, rejetée de son père, grandit hors de l'Alsace.
Elle retrouvrit la vue à son baptême et revint en Alsace. Son père repenti, lui donna les terres du Hohenbourg au sommet duquel elle fit construire le premier couvent pour les femmes d'Alsace. De nombreux miracles lui sont attribués comme la naissance d'une source qu'elle fit jaillir du rocher, et dont les eaux sont censées guérir de la cécité.
Le corps de Sainte Odile repose dans un sarcophage au monastère du Mont Sainte Odile.
Aprés avoir visité  la chapelle et admiré la vue imprenable sur la plaine d'Alsace, vous pourrez descendre  à la source.

La bibliothèque Humaniste de Sélestat
“La Bibliothèque humaniste est située dans le centre historique de la ville de Sélestat, tout près de l’église Saint-Georges (XIIIe-XVe siècle), de l’église romane Sainte-Foy (XIIe siècle) et de la résidence urbaine des abbés d’Ebersmunster, construite au début du XVIe siècle. “
“Depuis 1889, la Bibliothèque Humaniste est aménagée dans l’ancienne halle aux blés. La bibliothèque de l’école latine, fondée en 1452 peut être considérée comme la plus vieille bibliothèque publique d’Alsace. Elle comprend également la bibliothèque privée de l’humaniste Beatus Rhenanus (1485-1547).”

la Bibliothèque Humaniste de Sélestat est une bibliothèque d’étude et de recherche. Elle comporte un fonds ancien important qui attire de nombreux chercheurs des quatre coins de l’Europe.

La Bibliothèque Humaniste de Sélestat présente par ailleurs dans son espace d’exposition un aperçu de l’évolution du livre du VIIe au milieu du XVIe siècle à travers une sélection d’ouvrages de son fonds ancien.

Le Haut Koenigsbourg : un château fort de montagne en Alsace
L'existence d'un château fort construit par les Hohenstaufen est attestée dès 1147. Alors nommé Staufenberg, il domine la plaine d'Alsace à plus de 700 mètres d'altitude. Cette situation sur un promontoire rocheux en fait un observatoire idéal des principales routes de la région, et un point de repli stratégique. ce fut là sans doute un des principaux rôles du château à l’époque de sa construction. Ce château fort prend le nom de Koenigsbourg (château royal) à partir de 1157.
Il est aujourd'hui l'un des châteaux médievaux les plus visité.

Le struthof : lieu de mémoire
Lieu de mémoire et de recueillement, le site de l'ancien camp de Natzweiler est le témoin inscrit dans le paysage vosgien des faits qui se sont déroulés, il y a plus de soixante ans.

& Evadez-vous au naturel

Bernardvillé - l'Ungersberg – Bernardvillé : 4h, 10 km
Départ place de l'église à Bernardvillé , prenez à droite le chemin viticole non balisé, au dessus du cimetière en direction de Reichsfeld (2 km).
De l'église de Reichfeld, prenez sur la droite et passez devant l'école primaire. Montez le chemin goudronné, marqué d'un trait bleu et complété par des balises des Amis de la Nature.
Rentrez dans la forêt, aprés quelques virages vous contournez par la droite le refuge des Amis de la Nature. Là, vous pousuivez le chemin balisé GR 5 jusqu'au carrefour du Hasselbach puis le col de  l'Ungersberg.
De là, vous montez vers le sommet de l'Ungersberg 901 m.
Arrivez à la tour Hering, trés belle vue sur le massif vosgien jusqu'a la chaîne des Alpes Bernoise, si le temps s'y prête !
Du sommet, poursuivez en direction du "Bernstein" toujours sur le sentier GR 5, en descente parfois un peu raide. A mi-pente, alors que vous empruntez un chemin forestier à plat, vous prenez la direction Reichsfeld, marquée d'un trait bleu.
Arrivez au village, vous reprenez le sentier viticole direction Bernardvillé, votre point de départ.

Bernardvillé - Itterswiller - Bernardvillé : 2h, 4 km
De l'église de Bernardvillé, longé la rue des Chariots, prenez à droite la rue de l’Or . Suivez le point jaune : c’est le signe du circuit du Bernstein et de l’Ungersberg (20 mn).
Vue sur l'Abbaye de Baumgarten, Itterswiller, la plaine d'Alsace.
Passez le sous bois toujours marqué du point jaune. Traversez la route et prenez le chemin de terre vers Itterswiller.
Suivez toujours le point jaune. Traversez le pont qui franchit la rivière Schernetz, puis bifurquer vers la droite.
A la sortie du bois, piquez à gauche, montez le long de la lisière puis le chemin horizontal le long de la châtaigneraie.
Traversez le pont et la route en direction de l’Abbaye  Baumgarten .
De Baumgarten, vous remontez le village jusqu'au point de départ

Le sentier Véronica : 2h, 4 km
Au départ de Bernardvillé,  par la route en direction de Reichsfeld. A la hauteur du jardin d'enfant, sur votre gauche, suivre le panneau indiquant « le sentier Véronica ». Il vous mènera à travers vignes et collines, et vous offrira au cours de votre balade, des vues imprenables.

& Faites votre marché

et savourez les produits locaux...
A Barr, le samedi matin
A séléstat, le mardi matin dans le centre ville
A Obernai, le jeudi matin
A Villé, le mercerdi matin, tous les jeudis soir de l'été du 27 juin au 5 septembre  de 17h à 20h.
A Dambach la Ville, les lundis soir dés 17h30 en juillet et août

Carte postale de ... Bernardvillé

Bernardvillé, son calme, sa forêt, son vignoble...

Lové dans un vallon abrité, plein sud, le village, tranquillement, s'étire le long de la rue principale qui se perd ensuite dans les vignes.

Un détour de la route du Vin, où s'aventurent quelques fois les visiteurs. Ils ne sont pas décus...

Bernardvillé, est un village au pied du Ungersberg (901 mètres) à 340 m d'altitude.
Les balcons fleuris surplombent les ruelles étroites, quelques belles demeures du XVII e ,son église et ses autels baroques dorés...
A l'origine du village, on trouve l'abbaye cistercienne de Baumgarten fondée en 1125 par Cuno évêque de strasbourg.
Comme l'abbaye était occupée par les « Bernardins »le village a pris le nom de Bernardvillé.
La guerre des paysans, en 1525, marque la fin de l'abbaye de Baumgarten, puisqu'elle ferme ses portes à ce moment. Les batiments abandonnés, servaient de carrière pour la construction de l'enceinte de Benfeld.
Des batiments de l'abbaye, seule semble subsister une pièce, située au sud-est des batiments actuels et interprétée comme la salle capitulaire.

Bernardvillé, sur le chemin de St Jacques de Compostelle, blotti entre ses vignobles et ses hectares de forêt, est accueillant aux touristes, amateurs de nature, de balades, de tranquilité et de bon vins!!!
Quelques touristes égarés se sont arrêtés et jusqu'à présent personne ne l'a jamais regretté....

N'hesitez pas a vous arrêter « chais » Francis RISCH, pour:

  • séjourner dans un des 2 gîtes
  • visiter la cave avec ses tonneaux de 100 ans d'âge
  • déguster diverses cuvées de sa propre production

.

Loisirs et Tourisme Vert en Alsace

Adresse : 7, place des Meuniers – 67000 STRASBOURG
Tél. 03 88 75 56 50 – Fax : 03 88 23 00 97
e.mail : alsace@gites67.com
Adresse Internet : www.gites67.com

Liens touristiques :

Tourisme Alsace
Office de tourisme de Strasbourg
Office de tourisme de Colmar
Le Champ du Feu
Le Struthof, l'ancien camp de concentration de Natzweiler en Alsace
La Bibliothèque Humaniste de Sélestat
Le Château du Haut Koenigsbourg
Le Mont Sainte Odile