Vendanges tardives

Gewurztraminer et Pinot Gris ont été vendangés en novembre 2007, avec 60g/l de sucre résiduel et un degré alcool de 13%.

Sensuels, voluptueux avec une grande palette aromatique, exotique.

Les vendanges tardives sont en effet la conjugaison d’un grand nombres de paramètres, que Dame Nature ne réunit pas forcément tous les ans.
 
Passerillage ou pourriture noble
Une arrière-saison assez chaude et peu pluvieuse alliée à l’alternance de brumes matinales et de journées ensoleillées, provoquent une surmaturation des baies, favorable au passerillage des raisins sur pied ainsi qu'au développement de la pourriture noble, provoquée par le fameux botrytis cinerea.
Ceux-ci présentent alors un taux de sucre naturel exceptionnel
- Pour le Riesling et le Muscat 14,5° d’alcool potentiel.
- Pour le Gewurztraminer et le Pinot Gris, 16,3° d’alcool potentiel.

Conserver des sucres résiduels
La récolte a lieu en une fois sur une parcelle arrivée à maturité (raisins passerillés), ou par tries successives (raisins botrytisés) pour cueillir à chaque fois les grains à leur stade optimum. Commence alors une longue fermentation, nécessaire pour transformer une partie des sucres en alcool.
Le vigneron peut également décider de l’arrêter en abaissant la température lorsqu’il estime atteint le point d’équilibre entre sucres transformés et sucres résiduels.
L’élevage va ensuite permettre de stabiliser et d’affiner les vins, afin qu’ils intègrent bien leurs sucres et acquièrent toute leur finesse d’expression. L’amateur trouvera alors dans son verre ces arômes caractéristiques, magnifiés par la concentration du vin : miel, pain d’épices, caramel, cire d’abeille...
 
Ces vins doivent provenir uniquement d’un des quatre cépages autorisés dans l’appellation Vendange Tardive , soit le gewurztraminer, le pinot gris, le riesling ou le muscat.
 
Les vignerons désirant produire ce type de cuvée doivent faire une déclaration de récolte préalable au moment de la vendange auprès des services de l’INAO (Institut National des Appellations d’Origine) qui opère un contrôle obligatoire le jour de la vendange.
Les vins sont analysés et dégustés 18 mois après la récolte. C’est seulement après cet énième contrôle que les vins ont l’appellation Vendange Tardive.

Les parcelles très morcelées aux micro-climats fort variés  ne peuvent reproduire chaque année un schéma identique. Le vigneron doit alors se fier à son bon sens et aussi à son expérience.